Michel Jeury La porte des mondes

Le vol du serpent
Presses Pocket SF n° 5145 (1982)
252 pages     2-266-01186-3
Uchronie. Date de la divergence :  1945
La série Les Colmateurs se composent de trois titres :
Cette Terre
Le vol du serpent
Les démons de Jérusalem
Quatrième de couverture : 

A Suva, la Terre du Désordre, il faut toujours faire la part de l'imprévisible. Une mosaïque d'Etats déstabilisés, où la guerre fait rage partout. Une Terre de bruit et de furreur où s'affrontent les empires: Amérique, URSS, Assar. Contre eux se dresse Robert Seidon, le plus faible et le plus fort des hommes: tantôt frappé de gel neurovégétatif, tantôt capable d'arrêter le temps; toujours menacé d'amnÚsie et impuissant à comprendre qui l'a envoyé: le tégalog Wallak? Les colmateurs? Les Browniens? Les mystérieux Seigneurs des Cartes? Le refuge, où il trouvera dans la vallée du temps profonds où la 5° compagnie des volontaires de Tianjing s'est perdue dans le temps: on la signale à divers moments du passé et même dans le présent.
Seidon ne veut pas en arriver là. Il lui arrivera pire.

Michel Jeury se consacre à la science-fiction depuis de très nombreuses années. Sous le pseudonyme d'Albert Higon, il a obtenu en 1960 le prix Jules-Verne. Parmi ses oeuvres plus récentes, qui ont profondément renouvelé la science-fiction française et qui ne sont pas sans rappeler l'univers de Philip K. Dick, il faut citer Le Temps incertain, Les Enfants de Mord, Les Singes du temps, Cette Terre et Soleil chaud, poisson des profondeurs,  parus dans cette collection.

 

© La Porte des Mondes et Icarus
Toutes les critiques sont copyright © 1999 par leurs auteurs.

 Dernière mise à jour de cette page :