Robert Charles Wilson La porte des mondes

Les fils du vent

Les fils du vent (Gypsies, 1989)
Traduit par Isabelle Stoianov
1- J'ai Lu n° 3621 (1994)
     316 pages     2-277-23621-7

2- Folio SF n199

     316 pages     2-07-031642-4

Uchronie. Date de la divergence :  1963
Quatrième de couverture 

Ce sont trois enfants. Ils font naître des mondes entres leur doigts, ils savent ouvrir et franchir des portes sur des paysages inconnus. Ils sont les seuls à posséder ce don. Et, au détour de chacune de leur découverte, l'Homme en gris surgit, menaçant, souriant. Ami ou ennemi? A tout hasard, ils préfèrent le fuir.
Vingt ans plus tard, il est encore là, il cherche toujours à les attirer, avec ses airs patelins et ses cadeaux minables. Que leur veut-il? Karen a peur de lui, surtout depuis que son fils s'est révélé doué lui aussi dans l'art de traverser les mondes ...
Et là-bas il y a la guerre, Rome contre l'Islam. Là-bas, les cardinaux traitent avec ces hérétiques d'Américains, qui leur fabriquent des armes humaines. Là-bas ils guettent avec impatience le retour de celui qui va leur apporter la puissance suprême ...

 

© La Porte des Mondes et Icarus
Toutes les critiques sont copyright © 1999 par leurs auteurs.

 Dernière mise à jour de cette page :